Message d'erreur

Le filtre anti-pourriel (anti-spam) installé sur ce site est actuellement indisponible. Nous ne pouvons accepter de nouvelles soumissions jusqu'à ce que le problème soit résolu. Essayez de soumettre à nouveau le formulaire dans quelques minutes.

L'usurier

Auteur·e·s: 

tu sors de l’épicerie
dans ton sac un concombre
trois poitrines de poulet
avocat
poivron

tu te retournes et tu vois
la belle bête perchée

tu la regardes
mais elle ne te regarde pas

 

*

 

tu te souviens
de leurs vols de leurs piquées
vers la terre

ils revenaient avec
entre les serres
des mulots des carouges

parfois rien

jusqu’à ce que les buses
les urubus
survolent le plate

 

*

 

d’habitude tu prends le temps
mais à ce moment précis
tu n’avais pas l’appareil en main

tu as couru sur Lafontaine d’Orléans Adam
concombre et poitrines s’entrechoquant

tu as avalé puis dévalé
les marches du bloc
avant de retrouver le stationnement de l’épicerie
et la belle bête

 

*

 

elle aurait pu s’envoler
te laisser en reste
avec dans l’objectif

un lacet noué au garde-corps
de la galerie des duvets gris et bleus
un fatras de fientes gelées sur fond de
briques rouges un appui violet des fenêtres
fracassées par trois fois une Rubbermaid
sans couvercle du bois pourri
une poulie du mortier poreux des toiles
en lambeaux et cetera

mais elle est restée

 

*

 

au moment d’enfoncer le déclencheur tu
as senti ton cœur battre l’index et les secondes

la joie passée tu es retourné
par la ruelle où un homme
tenant entre ses doigts
deux aiguilles et une cuillère
noircie t’avait déjà demandé

tu me fais une photo
j’te fournis l’héro?

 

*

 

tu as trouvé le coupable
celui qui fait la passe
aux pigeons depuis des semaines

Littré te rappelle
que l’épervier est aussi un filet
à prendre du poisson

au figuré un usurier

il y a des commerces où l'on cède la réalité
au prix d'une livre de chair1

 

*

 

ton grand-père les appelait faucons
ça suffisait

tu n’as su les nommer que ce matin
au hasard des recherches des courses et du coeur
dans un stationnement d’Hochelaga

tu aurais voulu le lui dire
moins le nom trouvé
que l’étonnement qui lui a tracé la voie

  • 1. Marcel Labine, Le pas gagné, Les Herbes rouges, Montréal, 2005, p. 83.
Mots-clés: 
Modalités du parcours: 
Réseau: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.